« Qu’en pensez-vous ? » : Faut-il arrêter les soutien-gorge ?

Hello !

Vous allez bien ? On se retrouve aujourd’hui pour un article un peu spécial. Il ne s’agit pas d’un article comme d’habitude où je vous donne des conseils modes avec des sélections shopping. Il s’agit plutôt d’un article/débat. Je crée d’ailleurs une nouvelle catégorie ici, qui ira dans la rubrique « Lifestyle » et que je pense intituler « Qu’en pensez-vous ?« . Il n’y aura pas de réponse miracle dans cet article. Juste je vous regroupe tout ce que j’ai pu trouver sur le sujet, et si vous avez envie d’en parler en commentaire pour nous donner votre ressentis c’est le moment ^^

PS : Les visuels utilisés pour illustrer cet article sont réalisés par @akrdesignstudio. Je vous invite à checker son insta. J’adore son style !

Aujourd’hui je voulais vous parler du fait de porter ou de ne pas porter des soutien-gorges.

Personnellement j’ai eu une poitrine bien développée dès que j’ai eu 9ans je crois. C’était l’enfer, j’en voulais pas. En même temps j’étais une petite fille et personne dans l’école en avait. J’étais seul au monde ^^ Du coup j’ai boycotté ma poitrine et je ne voulais pas porter de soutifs. Hors de questions. Ma mère voulait vraiment que j’en porte, soi-disant que sinon avec l’âge ils tomberaient.  Du coup pour moi soutifs = gants de toilettes évités. Du coup depuis mes 9ans je porte des soutifs tous les jours.

Cependant, quand je suis chez moi je n’en porte pas. Et là, ça fait un an et demi que je travaille depuis chez moi. Du coup, dans ce nouveau mode de vie je porte peu de soutifs. Mes journées tournent autour de mes études que je fais chez moi, et de la danse que je fais le soir mais là je porte une  brassière de sport. Je porte de soutifs que lorsque je sors le soir ou la journée, mais ça n’est plus quotidien comme avant.

Le truc c’est que je culpabilisais de ne plus mettre de soutifs régulièrement. La peur de ne pas protéger ma poitrine. J’ai grandi avec cette idée donc me dire le contraire c’était pas possible. Et puis, un soir à la danse le débat est arrivé et j’ai compris que le fait de ne pas en porter n’était pas forcément nocif. J’ai voulu me renseigner sur la question pour vraiment avoir un avis objectif. C’est ce que j’ai fais, et c’est pour cela que je vous en fait un article.

pourquoi arrêter les soutifs ?

C’est venu d’une étude du professeur Jean-Denis Rouillon du CH de Besançon, sur 15 ans, qui démontre que le porte quotidien du soutif contribue à l’effet gants de toilettes au lieu de l’éviter comme on m’a toujours dit.

Le principe c’est que le sein est tenu grâce à un tissu fin et le fait de porter des soutifs ne l’oblige plus à travailler et donc à se relâcher. Alors que sans soutifs ce tissu est obligé de se mettre en tension pour le soutenir. C’est un peu comme pour les lunettes de vues. J’ai une assez forte myopie mais je ne porte mes lunettes qu’occasionnellement et ma vue ne baisse pas tant que cela chaque année. Mon frère qui a une myopie moins forte et qui porte ses lunettes quotidiennement constate que sa vue baisse plus vite. Il faut quand même faire travailler le corps.

En dehors de la question du relâchement, se posent des questions de santé. Les soutifs push-up et autres trop serrés comprimeraient les tissus ce qui gêne la circulation sanguine et entraine une longue liste de pathologie (vergetures, irritations, blessures, Eczéma, gêne respiratoire, stress, troubles digestifs, etc.). Le professeur s’interroge même sur un lien éventuel avec le cancer du sein, mais ce n’est qu’une hypothèse pour le moment.

Ce qu’il ressort de son étude c’est que si on a moins de 30-35ans et qu’on fait du sport, le fait de ne pas porter de soutifs s’est révélé plutôt bénéfique sur la fermeté. Pour les 30-35 qui ont eu des enfants ça semblerait trop tard, pourtant il a également une doyenne de 60ans dans son programme qui a vu une amélioration après deux ans sans soutifs, mais elle faisait beaucoup de sport. Le sport c’est la clé de la fermeté. Notamment, les femmes se son étude pratiquaient la gymnastique, la lutte, le karaté, le judo, la course à pieds.

Tout au long de son étude il a pu constater que la poitrine s’embellit avec le temps lorsqu’on ne porte pas de soutifs.

Il faut faire quand même attention, selon votre âge, selon la taille de votre poitrine, selon la fréquence à laquelle vous portez votre soutif etc. N’arrêter pas du jour au lendemain. Si vous voulez le faire allez y progressivement. Réduisez en temps, et passez peut être aux brassières avant de rien mettre du tout. Moi j’ai arrêter au quotidien sans m’en rendre compte, juste j’étais chez moi je n’en mettait pas, mais je ne vous recommande pas d’arrêter en un jour.

les bienfaits du no-bra

Le premier truc cool quand on ne porte pas de soutif, c’est le confort. Rien de tel. On ne sens pas son soutif qui gêne, on eut apprécier la matière de nos vêtements sur la peau, on n’est pas comprimé etc. On est plus libre dans nos mouvements. On transpire moins à cet endroit.

Cela évite du coup tous les problèmes de santé que cause le soutif  (évoqués plus haut). Nos seins se raffermissent et les mamelons remontent.

Autre point non négligeable, les économies que l’on fait à ne pas devoir s’acheter un nombre incalculable de soutifs.

Après c’est une question de s’assumer tel que l’on est, de se sentir plus féminine.

ce que j’en pense

Comme je vous le disiez, cela fait déjà un an et demi que je ne porte plus de soutifs quotidiennement, mais je m’en suis rendue compte récemment. Ce n’étais pas dans une démarche contre les soutifs. Je préfère ne pas en porter chez moi, comme je préfère ne pas être en jean ou ne pas être maquiller chez moi. Le confort avant tout. Or, comme je travaille depuis chez moi, je suis tout le temps à la maison et donc tout le temps les seins libres.

Quand j’ai réalisé que finalement je ne portais plus de soutifs au même rythme qu’avant, j’ai eu envie de tester de ne pas en porter en dehors de chez moi. Grand grand pas pour moi. J’avais l’impression de faire un truc de ouf alors qu’en vrai pas du tout ^^.

Quand on veut sortir seins libres c’est la galère pour trouver un haut qui ira. Moi je ne voulais pas prendre le risque d’avoir un sein qui se fait la male, du coup j’ai opté pour un TS col rond. Et noir avec un imprimé sur le devant, pour pas qu’on voit mes tétons. J’ai du mal avec le fait de voir les tétons. Sur des petits seins c’est sensuel, mais moi j’ai quand même une poitrine généreuse et ça fait vite vache à lait je trouve. Horrible. Après ce n’est que mon opinion, si vous vous en fichez tant mieux, ça sera plus simple pour choisir un haut ^^

J’avais très peur que ça me fasse mal quand je marche, sans soutifs. La première fois que je suis sortie sans soutif j’avais mis un haut qui camoufle quand même, et des talons pour tester à fond. Je devas aller au restau avec des copines et dans un bar après. A peine sortie de chez moi j’ai du courir après le bus en talons, et finalement je n’ai pas eu mal du tout. Après au restau ça allait forcément vu que j’étais assise. Et dans le bar j’ai dansé comme d’hab et pareil aucune gêne ni douleurs.

Au final, je me suis rendue compte que, que j’en porte ou non je ne sens pas vraiment la différence au niveau du maintien, juste je ne suis plus gêné par l’armature du soutif ou les bretelles. C’est vrai que c’est inconfortable. Moins j’en porte plus je les trouvent inconfortables. Tellement que j’ai même hésité à en mettre pendant mon concours, pour ne pas être gêné pendant l’épreuve. Quand on doit rester assis pendant 5heures sur une chaise fixe, à écrire en pression, je préfère être confort. J’y suis allée en legging et sans soutif.

Après ce qui me gêne dans le fait de ne pas en porter c’est l’esthétique. Je n’aime pas le tombé naturel de mes seins, je préfère les voir avec le soutif qui les met là où je veux ^^. Je ne suis pas habituée quand je suis habillée.  Et puis je n’ai pas envie qu’on voit que je n’en porte pas, du coup pour trouver des hauts qui ne dévoilent pas tout ce n’est pas si simple.

Pour conclure, je ne porte pas de soutifs chez moi, c’est à dire les 3/4 du temps. Je porte une brassière de sport pour aller à la danse. Et quand je sors si c’est pour faire les courses il m’arrive de ne pas en mettre. Après tout dépend de si j’arrive à trouver un top qui ne dévoile pas tout et qui me fait une belle poitrine. Mais en tout cas je ne suis pas contre l’idée de sortir les seins libres.

Je pense qu’il ne faut pas en porter tout les jours, mais qu’il ne faut pas non plus l’arrêter totalement. Un peu comme pour les lunettes de vues, comme je vous disiez. Il faut un juste milieu.

Qu’en pensez-vous ?

Alors, après toutes ces informations vous en dites quoi ? Vous avez déjà passée une journée sans soutif ? Vous l’avez peut être déjà arrêté depuis un moment ? Ou bien pour vous c’est hors de question de sortir seins libres ? etc.

Dites nous en commentaire comment vous appréhendez cette question. Je mettrai quelques témoignages ici pour que ce soit plus simple pour les prochaines lectrices. Je veux tout savoir !


J’espère que ce genre d’article vous plait. J’attends vos retours. Dites moi également les sujets que vous aimeriez que je traite. passez une bonne journée, à bientôt. Kissouuuu.

Follow me on
Facebook
Instagram
YouTube
Twitter
Hellocoton
Pinterest

About the author

Audrey

25 ans | Bordeaux

View all posts

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *